66 rue Paul-Bert
BP 90039 45501 GIEN cedex

Tél. : 02 38 67 16 81
Fax : 02 38 67 80 73

vie scolaire

Taxe d'apprentissage

TAXE D APPRENTISSAGE Un partenariat intéressant

TAXE D APPRENTISSAGE Un partenariat intéressant

Le Lycée polyvalent SAINT FRANCOIS DE SALES est habilité à recevoir la taxe d’apprentissage que versent les entreprises : cette contribution - 0,68% de la masse salariale - est utilisée par les établissements scolaires pour le financement des équipements dans le secteur technique et professionnel. 

 

   *  Si vous êtes commerçant ou responsable d’entreprise, vous avez la 
   possibilité  de  verser au lycée le  montant  de  la taxe  de  votre
   entreprise.


  *  Si vous êtes salarié, vous pouvez contacter votre employeur pour
   lui suggérer d’effectuer le versement auprès du Lycée.


Une documentation plus complète est disponible sur demande.

http://sites.octalia.org/455001/Lycee_Polyvalent_Saint_Fran_ois_de_Sales/
information Taxe d'Apprentissage 2017

Taxe d'apprentissage : les lycées sont les

Taxe d'apprentissage : les lycées sont les

Taxe d’apprentissage : les lycées sont les "grands perdants" de la réforme, selon Didier Guinaudie (Octa ASP)
Par Florianne Finet
"Les lycées professionnels sont les grands perdants de la réforme de la taxe d’apprentissage qui a surtout bénéficié aux CFA", affirme à l’AEF le 16 juillet 2015 Didier Guinaudie, délégué général de l’organisme collecteur ASP (Au service de la profession). Les fonds qui viennent d’être versés aux établissements ne proposant pas de formations en apprentissage (lycées, écoles, universités…) par les trois principaux membres de la fédération Octalia (ASP, Unipe, Aida) sont en baisse d’environ 30 % par rapport à l’an dernier (62 M€ contre 88 M€ en 2014). Les lois du 5 mars 2014 et du 8 août 2014 ont en effet réduit la part "barème" de la taxe et modifié la liste des établissements éligibles à la taxe. Interrogés sur la nouvelle procédure d’affectation aux CFA des fonds "libres" de la taxe, ces Octa considèrent que très peu de changements ont été effectués à la suite des demandes des régions "Nous estimons à environ 150 millions d’euros la baisse des fonds issus de la part barème de la taxe d’apprentissage, alors que le gouvernement évoquait le chiffre de 50 millions d’euros, en se basant sur une hausse - irréaliste - de 4 % de la masse salariale des entreprises", dénonce auprès d’AEF Didier Guinaudie, délégué général de l’Octa ASP, le 16 juillet 2015. Il est par ailleurs un ancien secrétaire national de la Fnadir.

Le montant de taxe d’apprentissage versé en 2015 par les Octa ASP, Unipe et Aida, aux lycées et établissements d’enseignement supérieur qui dispensent des formations professionnelles (hors apprentissage), a diminué de 25 millions d’euros par rapport à la collecte 2014 à périmètre constant (c’est-à-dire sans prendre en compte les nouvelles entreprises adhérentes).