4, rue de l'Hôtel de Ville
BP 90039 45501 GIEN cedex

Tél. : 02 38 67 03 40
Fax : 02 38 67 97 44

30 novembre 2018 : Six élèves de l'établissement lauréats du « Grand Prix Eiffel international de l’invention et innovation »

30 novembre 2018 : Six élèves de l'établissement lauréats du « Grand Prix Eiffel international de l’invention et innovation »

Du 29 au 1er décembre 2018, s’est tenu à PARIS, quai d’Ivry, le salon et son « Grand Prix Eiffel international de l’invention et innovation », projet enfin concrétisé de la Fédération française des inventeurs (FFI), et de l’association Europe France Inventeurs, avec un soutien fort en symbole : celui de la Société des Amis de Gustave Eiffel et des descendants du grand ingénieur français.


Trophée, prix du public, prix des sponsors, diplômes, médailles… pendant trois jours, plus de deux cents chercheurs, ingénieurs et inventeurs d’une trentaine de pays ont présenté les innovations de l’avenir.
Parmi eux, six élèves de Saint-François-de-Sales et leur professeur de technologie, Pascal LEMAUR, en lien avec l’association Sécuri-Vie, ont expliqué aux visiteurs :
- Le kit lumineux du gilet de sauvetage,
- Le blouson lumineux et sonore pour véhicules électrique,
- La plateforme citoyenne Adocity,
- La balise de détresse lumineuse pour véhicules quatre-roues.

Hélène, Marion, Augustin, Paul, élèves de 3e, et Gabriel et Arthur, scolarisés en 2de  ont obtenu le premier prix : « le Grand Prix Eiffel international de l’invention et innovation », ainsi que le Premier Prix pour la Pologne, Premier Prix pour la Tunisie, Premier Prix des commerçants.

Un grand bravo aux jeunes et à leur professeur !

 

 


Avril 2018 : les élèves de 3ème découvrent VERDUN

Quarante élèves de 3ème du collège Saint-François-de-Sales de GIEN, accompagnés de quatre adultes, ont effectué un séjour scolaire à VERDUN du 23 au 25 avril 2018.

Ils ont ainsi pu découvrir plusieurs sites emblématiques de cette bataille qui a tellement marqué la mémoire collective.

Ce court séjour a tout d’abord commencé par la visite de l’ouvrage de la Falouse, partiellement restauré par des bénévoles, qui présente la caractéristique de n’avoir jamais été attaqué car il s’agissait d’un fort de l’arrière où les hommes venaient au repos avant de retourner au front.
Ce n’était pourtant en rien un lieu de sérénité car les soldats y restaient soumis à une discipline très stricte.

Nos collégiens ont ensuite visité le village détruit de FLEURY-devant-DOUAUMONT conservé tel qu’il était à la fin du conflit et déclaré en 1918, comme huit autres villages des environs de VERDUN, village « Mort pour la France ».
Difficile d’imaginer en ce lieu où ne subsiste quasiment rien à l’exception des trous d’obus encore visibles et des pancartes signalant les édifices disparus, l’âpreté des combats qui s’y sont déroulés entre février et août 1916.

Au cours de la visite, FLEURY, qui était devenu un verrou stratégique en direction de la citadelle principale de VERDUN, changera seize fois de mains avant d’être repris définitivement par le Régiment d’Infanterie coloniale du MAROC et de devenir le point de départ de la reconquête des forts de DOUAUMONT et de VAUX.
Construite après la guerre sur l’emplacement de l’ancienne église du village, la chapelle Notre Dame de l’Europe appelle à la fraternité et à la paix le visiteur qui vient s’incliner devant le sacrifice et la misère des deux adversaires.

La visite de l’ossuaire de DOUAUMONT et du cimetière militaire qui y fait face aura constitué un autre moment important de ce périple, avant la découverte du fort de VAUX, assiégé et pris par les allemands  après une résistance héroïque des Poilus, et du Mémorial de VERDUN.

Enfin, un parcours en wagonnet, dans une partie des galeries souterraines de la citadelle de VERDUN, a permis aux élèves de comprendre la vie des soldats dans cet immense fort prévu pour abriter une garnison de deux mille hommes mais dans lequel dix mille ont séjourné simultanément.

Le découverte du front de VERDUN par ces jeunes restera sans aucun doute un temps fort de leur année scolaire.
Un siècle après la fin des hostilités de la première guerre mondiale, une telle expérience resta source d’émotion et de compassion face à tant de souffrances endurées. 
 

 

Les élèves Saint-François-de-Sales découvrent Stuttgart.

Les élèves Saint-François-de-Sales découvrent Stuttgart.

Les élèves germanistes des classes de 5e, 4e, 3e ont séjourné à
Stuttgart 1u 16 au 23 avril 2016 dans le cadre du jumelage avec le Heidehof-Gymnasium.
L'échange dont c'est le 30e anniversaire cette année est l'occasion pour
les élèves du collège de rencontrer leurs correspondants, de découvrir
pleinement la culture d'Outre-Rhin. Pour cette nouvelle édition, les
collégiens ont visité le musée Mercedes Benz, la chocolaterie Ritter
Sport. Le séjour les a conduits également à Ulm, à la découverte du
clocher le plus haut du monde, du pittoresque quartier des pêcheurs; ils
sont partis sur les traces des résistants Hans et Sophie Scholl, membres
fondateurs du mouvement Die Weiße Rose, la Rose Blanche.